Résumé en quelques points

Nappes phréatiques

Rien que sur les communes de Zimming et Longeville-lès-St-Avold, la nappe phréatique du trias inferieur sera traversée à 12 reprises. C'est dans cette nappe que l'usine Nestlé puise sont eau qu'elle embouteille sous la marque Vittel.
Les foreurs vont traverser 2 nappes phréatiques superposées, dont une d'eau potable. Si les 2 sont mises en communication, l'eau ne sera plus consommable.


Multiplication de puits

Lors de la réunion publique à Lachambre le 15/12/15, un technicien de LFDE a expliqué que la rentabilité de ce type d'exploitation nécessite "des champs de puits". 220 à 240 forages sont prévus à terme en Moselle.
Dans le document de base (p. 127) édité par LFDE, une vingtaine de forages sont prévus sur les 7 communes situées entre Tritteling et Lachambre.

Peu d'emplois créés

Sur le forage d'exploration de Tritteling en 2012, il y a eu très peu d'intervenants locaux. Les sous-traitants venaient d'Allemagne, de Pologne, de la région Parisienne, etc...

La moyenne mondiale est de 1,2 emplois par puit, ce qui est négligeable face aux conséquences engendrées

La fracturation hydraulique

La Française de l'Energie puise la majorité de ses données dans les études du BRGM. Pourtant, ils oublient le rapport de celui-ci indiquant que le charbon Lorrain à une perméabilité de 1,7 millidarcys et que la fracturation hydraulique est nécessaire jusqu'à 20 millidarcys

L'anhydrite

Le secteur qui va être foré à des centaines de reprises contient de l'anhydrite qui est entre autre exploitée à Faulquemont.
A Lochwiller (petit village du Bas-Rhin), une trentaine d'habitations sont sinistrées suite à un forage géothermique d'un particulier qui a traversé une couche d'anhydrite

Mouvements de terrain

LFDE prévoit de pomper des milliers de mètres cubes d'eau pour chaque puits d'exploitation. L'eau puisée à environ 1000 m de profondeur entrainera une dépression. L'eau présente dans les couches supérieures tentera de compléter le vide engendré. Dans le bassin houiller, de nombreuses habitations ont subit des dégats suite aux affaissements miniers. La modification de la structure du sol, ainsi que la stimulation utilisée par LFDE amplifieront ces mouvements de terrain et donc les dégats sur les habitations.